Histoire d'A……

Bienvenue sur mon blog

4 mars 2012

NEWSLETTER…

Classé dans : AU FIL DES JOURS — histoiredA @ 14:07

Peut-être, avez-vous remarqué depuis quelques jours que vous pouvez vous abonner à ma newsletter (sur votre droite) ?

NEWSLETTER... dans AU FIL DES JOURS image_93_2

Une newsletter, ça sert à quoi ?

Juste à ne rater aucun nouveau post que je mets en ligne….

Vous vous inscrivez si vous en avez envie (juste laisser votre mail et une petite confirmation)

ensuite vous recevez un email d’information dès que je laisse un article ici (et uniquement quand je laisse un nouvel article, vous ne recevrez pas de pub !!)

et si vous voyez que finalement ça ne vous intéresse plus de lire ce que je raconte, vous êtes totalement livre de vous désinscrire…

Je vous attends les z’Amis…

creer-une-newsletter dans AU FIL DES JOURS

1 mars 2012

ADOPTION NATIONALE…

Classé dans : ACTUALITES,ADOPTION — histoiredA @ 21:32

Je me lève ce matin, j’allume la radio (RTL pour le coup) et d’entendre ce que j’ai entendu, m’a mise en joie pour la journée

Il reparlait de l’adoption Nationale(les politiques ne nous oublient pas !! bon je sais, le sujet ressurgit de temps en temps et les choses ne progressent pas beaucoup… M’enfin d’en entendre parler montre que le sujet n’est pas complètement relégué à la poubelle)

Un bébé à la maternité

L’Assemblée nationale a examiné ce matin la proposition de loi de Michèle Tabarot (député UMP des Alpes-Maritimes et présidente du Conseil Supérieur de l’Adoption) sur l’enfance délaissée et l’adoption.

Ce texte préconise d’abord une réforme de la déclaration judiciaire d’abandon qui permet de rendre un enfant adoptable.

Plusieurs rapports successifs ont dénoncé les insuffisances de ce dispositif.

ADOPTION NATIONALE... dans ACTUALITES

150 à 200 abandons sont prononcés chaque année, alors que , les experts estiment qu’un plus grand nombre des 120.000 enfants placés en foyer ou famille d’accueil pourrait en bénéficier.

Ainsi 200 à 400 enfants pourraient en plus être adoptés chaque année.

Comment ? En demandant aux travailleurs sociaux qui suivent ces enfants placés de s’interroger tous les ans sur l’existence d’une situation de délaissement parental ou non et sur la nécessité de saisir le juge qui décidera en dernier de faire une déclaration judiciaire d’abandon. Cette démarche est indispensable pour ouvrir la voie à une adoption.

Mais leur situation est complexe. Jusqu’à présent, la solution privilégiée était le plus souvent de réintégrer l’enfant dans sa famille d’origine, après avoir aidé les parents. Une solution louable sur le papier, mais parfois éloignée des réalités de terrain, notamment en cas de troubles profonds, voire mentaux des parents. Dans ce cas, les travailleurs sociaux comprennent très vite que certains enfants ne retourneront jamais dans leur famille.

Malgré tout, «ces enfants ne sont actuellement adoptés que vers 8 ou 9 ans, le temps des procédures, et c’est parfois trop tard pour être adopté, précise Michèle Tabarot. Il faut pouvoir leur donner une deuxième chance.»

photo_1330614366514-1-0 dans ADOPTION

Les enfants sont considérés comme « adoptables »

* quand « ils n’ont pas ou plus de parents » (orphelins, abandon),

* quand leurs parents « ont consenti à leur adoption » (accouchement sous X, consentement à l’abandon),

* ou encore quand la justice « a déchu les parents de leur statut de parent (par retrait de l’autorité parentale ou par déclaration judiciaire d’abandon) »,

résumait Jean-Marie Colombani dans un rapport sur le sujet en 2008,

qui a inspiré une partie des dispositions du texte examiné ce matin.

« Aujourd’hui, un enfant placé passe en moyenne six ans avant de bénéficier d’une décision judiciaire d’abandon. On veut raccourcir ces délais pour que ces enfants aient la possibilité d’être adoptables plus jeunes », poursuit Mme Tabarot.

Le texte propose aussi de supprimer la notion de délaissement « manifeste » des parents dans l’article 350 du Code civil, jugé trop subjectif, et précise cette notion de délaissement.

On compte environ 4.000 adoptions en France par an, dont 20% sont nés en France, quand environ 28.000 familles détiennent un agrément et attendent un enfant.

Non seulement assez peu d’enfants sont adoptables en France mais les possibilités d’adopter à l’étranger se réduisent depuis plusieurs années.

Le texte prévoit aussi d’améliorer la préparation et l’information des candidats.

Adoption-en-finir-avec-six-idees-recues_imagePanoramique500_220

Le texte devrait être voté par tous les groupes parlementaires, mais ne fait pas l’unanimité parmi les spécialistes de la question.

ATD_Quart_Monde ATD Quart Monde, qui vient en aide aux personnes précaires, craint que l’on en vienne à déclarer abandonnés des enfants au seul prétexte des difficultés matérielles des parents.

arton2035  Pierre Levy-Soussan, psychiatre spécialiste de l’adoption, dénonce lui la volonté de lier délaissement parental, abandon et adoption.

« L’article 350 est fait pour protéger les enfants. C’est très maladroit, et même stupide, de le lier à l’adoption. Ce sont deux questions différentes », juge-t-il, interrogé par l’AFP, dénonçant une approche « quantitative plutôt que qualitative ».

Le médecin dénonce aussi l’obtention trop facile à ses yeux de l’agrément, à laquelle le texte ne s’attaque pas: « On ne sélectionne pas assez les candidats ».

 miral  Pour Geneviève Miral, présidente d’Enfance et Familles d’adoption, qui se présente comme la plus grosse association d’adoptants, le texte n’est qu’un « saupoudrage de mesures ».

Elle déplore surtout que la préparation des parents candidats, fondamentale, ne soit prévue qu’à titre expérimental.

« Environ un tiers des prétendants à l’adoption ne pourront pas adopter car leur projet ne correspond pas à la réalité des enfants adoptables » (enfants déjà âgés de quelques années, porteurs de handicap…), souligne-t-elle.

Le texte devra aussi passer devant les sénateurs, a priori avant l’été.

Il va falloir tendre les oreilles et espèrer pour tous ces petits bouts qui attendent TROP et pour nous tous, futurs parents qui attendons TROP aussi !!

Vous pouvez écouter également l’interview de Marine Machefer, ici (journaliste)

et celui de Cécile Février, ici  (présidente de la voix des adoptés et adoptée)

 th_adoption_enfance_getty A l’heure ou j’écris ce post, en faisant un tour sur le site de l’Assemblée Nationale, je vois que le texte a été adopté en première lecture… On avance….

Et si vous voulez savoir tout ce qui s’est dit pendant cette séance de ce matin, allez au chapitre 4, ici (je ne pensais que l’on pouvait lire les rapports aussi rapidement, c’est très intéressant… mais un peu long quand même !)

12
 

MANGAS ANIMES COMICS FAN |
Tex et Tango |
La Boite à Fées |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | zoublog : perles et bijoux ...
| Au pays de l'imaginaire.
| QUAD NEUF 44